This website uses cookies

This website uses cookies to improve user experience. By using our website you consent to all cookies in accordance with our Cookie Policy.

Some cookies on this site are essential, and the site won't work as expected without them. These cookies are set when you submit a form, login or interact with the site by doing something that goes beyond clicking on simple links.

We also use some non-essential cookies to anonymously track visitors or enhance your experience of the site. If you're not happy with this, we won't set these cookies but some nice features of the site may be unavailable.

La salle: Le complexe des camps du Neckar

Une salle à découvrir par soi-même

Cette salle d’exposition est la plus grande du Lieu de Mémoire. Elle se divise en plusieurs parties et elle est structurée de manière à que les visiteurs découvrent par eux-mêmes l’Histoire.

Une carte de l’Europe indique la provenance et le nombre des détenus. Des hommes de toute l’Europe furent amenés de force dans la région du Neckar en 1944/45.

Différentes stations thématiques sont consacrées au quotidien des déportés. Il n’est pas nécessaire de suivre un ordre précis puisque chaque sujet est traité indépendamment. Le mur situé au sud, dont les fenêtres s’ouvrent sur la cour de l’école, constitue un axe visuel important de l’exposition. La vue qui s’offre alors au visiteur représente en soi une station thématique.

Dessins de Jacques Barrau

Les visiteurs pourront observer dans les vitrines des objets de l’époque. Parfois les éléments sont assemblés de manière symbolique, invitant le visiteur à en découvrir leur signification cachée. Le concept pédagogique adopté par le lieu de mémoire repose d’ailleurs sur une idée d’apprentissage à travers des énigmes à résoudre.

Tel un fil rouge, les dessins de l’ancien détenu Jacques Barrau vous guident dans votre visite. Les dessins de cet homme, qui était parvenu à dessiner secrètement lors de sa détention, constitue la source d’images la plus importante pour ce qui concerne le camp de concentration de Neckarelz, puisqu’il n’existe aucune photo de ce lieu.

Des prises de vue aériennes en grand format, datant de 1944 et de nos jours, permettent de situer les différents lieux entre Neckarelz et Obrigheim, alors qu’une carte géographique donne un aperçu de l’emplacement des entreprises d’armement et du complexe des camps du Neckar, auquel la salle d’exposition doit en outre son nom.

27 Biographies d'Europe

27 sortes de mannequins grandeur nature emplissent la pièce. Il suffit de s’en approcher pour se rendre compte que chacune de ses figures présente des signes particuliers. Respectant plus ou moins l’ordre de grandeur d’une classe d’élèves, ils symbolisent « la société » d’un camp de concentration (« Lagergesellschaft »).

Au premier plan sont placés les détenus, classés selon leur pays d’origine et leur catégorie d’emprisonnement. Puis il y a les surveillants et les habitants de Neckarelz. Les visiteurs peuvent découvrir les histoires de vie de chacun d’eux sur les tableaux en bois portant le titre « 27 biographies d’Europe » („27 Biografien aus Europa“).


Les tiroirs

Dans la pièce se trouve également un grand bureau qui symbolise le monde des bourreaux et la bureaucratie des camps de concentration. Sur ce bureau sont disposées les photos et les biographies des trois commandants des camps du Neckar ainsi que deux classeurs dans lesquels figurent les noms de tous les prisonniers des six camps de concentration en ordre alphabétique et les noms des défunts, classés selon leur date de décès.

L’exposition présente à première vue peu de textes. Cela vaut pour toutes les salles du Mémorial. Des informations supplémentaires sont dissimulées dans des tiroirs que le visiteur peut ouvrir et « tirer à soi » à son gré.